Naturopraktiker
Naturopathie à Agadir

Naturopraktiker, Naturopathe/Heilpraktiker à Agadir

Le bouillon d'os, un vieil ami qui vous veut du bien


Pot au feu, poule au pot, bouillon de bœuf ou de volaille, ces plats largement cuisinés par nos aïeux ont ces dernières décennies, malheureusement disparu de nos tables.

Manque de temps, recettes familiales dont la transmission s’est interrompue, goûts qui évoluent, les raisons sont diverses.

Hélas ! Saviez-vous que le bouillon d’os est une aide alimentaire précieuse pour lutter contre l’ostéoporose ?

Nos grands-mères ne se trompaient pas quand elles insistaient à nous servir du bouillon pour le souper. 

 

Source d’acides aminés et de minéraux essentiels

Les os et les cartilages, lorsqu’on les fait bouillir pendant plusieurs heures libèrent des dizaines de nutriments différents, dont 19 acides aminés (souvent qualifiés de « briques élémentaires des protéines »). Les sources de protéines comme la viande et le poisson contiennent aussi tous ces acides aminés, mais pas en aussi grande quantité que dans le bouillon d'os.

Le bouillon d'os contient du collagène composé d'acides aminés comme la glycine, l'arminien, la proline et la glutamine. Or, ceux-ci ne peuvent pas être obtenus facilement en grandes quantités dans les autres aliments couramment consommés. Cela explique en partie pourquoi il existe autant de bienfaits remarquables du bouillon d'os et du collagène.

Les acides aminés présents dans ce bouillon ont de nombreux rôles, notamment pour assurer la santé du métabolisme, des intestins, des articulations et de la masse musculaire.

Comme ils sont cuisinés en utilisant des parties animales qui regorgent de nutriments, les bouillons d'os contiennent un grand nombre de minéraux importants, comme le calcium, le phosphore et le magnésium. Ces derniers servent à consolider la structure squelettique générale et à renforcer les os.

Le bouillon d'os contient également du soufre et plusieurs autres composés salutaires comme le sulfate de chondroïtine, la glucosamine et le MSM, qui ont le potentiel de préserver la santé des tissus conjonctifs, y compris les articulations.

 

Soutien de la fonction immunitaire (grâce au soutien intestinal)

L'essentiel de votre système immunitaire se trouve en réalité dans vos intestins. On comprend donc que la consommation de bouillon, riche en collagène/gélatine et en acides aminés (proline, glutamine et arginine), peut participer à la santé du système immunitaire, surtout en association avec un régime riche en antioxydants.

Les composés contenus dans le bouillon d'os, en particulier les peptides de collagène et la gélatine, favorisent la santé intestinale, car ils participent au maintien de l'intégrité des tissus qui tapissent le côlon et l'ensemble du tractus gastro-intestinal.

Au-delà de leur action favorable aux intestins, les composés du bouillon d'os comme les acides aminés et le glutathion peuvent également renforcer la fonction intestinale.

Apport de collagène et de gélatine pour renforcer les articulations

Au cours du processus normal de vieillissement, la production de collagène de l'organisme décroît naturellement. Ce phénomène peut affecter nos articulations, nos tissus conjonctifs, nos os, entre autres, et se traduire par une perte de souplesse et des gênes occasionnelles au niveau des articulations.

Le collagène et la gélatine sont deux substances précieuses du bouillon d'os, car ils approvisionnent votre corps en acides aminés utilisables pour entretenir l'intégrité des tissus conjonctifs, ainsi que la vitalité, le confort et la mobilité des articulations.

Un allié précieux pour une peau et des cheveux en pleine santé

Le collagène contribue à la formation d'élastine et d'autres composés de la peau qui aident à entretenir la texture et le tonus de la peau. Par ailleurs, le bouillon d'os apporte des acides aminés qui contribuent à la santé des cheveux et des ongles.

 

Alors vous voulez une recette ?

Les ingrédients essentiels à la préparation d'un bouillon d'os sont les os, la graisse, les légumes et l'eau, idéalement accompagnés d'un acidifiant comme le vinaigre de cidre de pomme, qui aide à libérer les nutriments des os. Certains choisissent également d'ajouter de la viande. Si vous préparez un bouillon de bœuf ou d'agneau, vous devez faire dorer les restes de viande ou d'organes avant de les mettre dans la marmite.

Pour un bouillon d'os de poulet, il suffit d'utiliser la carcasse et les os de votre poulet déjà cuit. Les légumes ne sont pas nécessaires pour préparer un bouillon, mais il semble qu'une association de produits animaux et de légumes/plantes (comme l'ail, l'oignon, le céleri, la carotte, le persil, etc.) puisse avoir des effets amplifiés qui augmentent la teneur en nutriments du bouillon.

Voici les instructions de base pour préparer un bouillon d'os maison :

  1. Placez les os dans une grande marmite ou une mijoteuse et couvrez d'eau.
  2. Ajoutez deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre de pomme à l'eau avant la cuisson. Cela permet de retirer les principaux nutriments des os.
  3. Remplissez la marmite ou la mijoteuse avec de l'eau filtrée. Laissez suffisamment de place pour que l'eau puisse bouillir.
  4. Faites chauffer lentement. Portez à ébullition, puis réduisez le feu pour laisser mijoter pendant au moins six heures. Retirez la « mousse » au fur et à mesure qu'elle se forme.
  5. Faites cuire lentement à feu doux. Les os de poulet peuvent cuire pendant 24 heures. Les os de bœuf peuvent cuire pendant 48 heures. La cuisson lente à basse température est nécessaire pour extraire la totalité des nutriments qui se trouvent dans et autour de l'os.
  6. Vous pouvez également ajouter des légumes, tels que des oignons, de l'ail, des carottes et du céleri, pour une plus grande richesse nutritive.
  7. Après la cuisson dans la mijoteuse, le bouillon refroidit et une couche de graisse durcit sur le dessus. Cette couche protège le bouillon du dessous. Jetez cette couche juste avant de manger le bouillon.

Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

« Épidémies » de crises cardiaques et AVC...

13 Juin 2024

Peut-on les prévenir ? Comment agir ?
Je n’ai pas choisi un sujet léger pour débuter ma nouvelle carrière de bloggeuse, j’avoue que par lâcheté ou facilité j...

Comprendre l'acné et son approche en Naturopathie

08 Juin 2024

L'acné est une affection cutanée courante qui touche des millions de personnes à travers le monde.
Bien que souvent associée à l'adolescence, elle peut affec...

Pourquoi le Cholestérol n'est pas notre ennemi ?

11 Mai 2024

Pendant des années, la focalisation sur le cholestérol, notamment le "mauvais" cholestérol, a été au cœur des préoccupations médicales, avec l'idée que cett...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |   Site partenaire de Cabinetgerbault

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.